Que recherchez-vous ?

À 6 mois, plus de 10 % des patients sont concernés par une symptomatologie prolongée...

D’après un article du site vidal.fr

À 6 mois, plus de 10 % des patients sont concernés par une symptomatologie prolongée.

 

Fatigue, dyspnée, douleurs, troubles du goût et de l’odorat, troubles du rythme cardiaque, etc. Plusieurs semaines, voire plusieurs mois, après une infection même peu sévère par le SARS-CoV-2, une proportion importante de patients présentent encore des symptômes, laissant ces personnes, mais aussi les médecins, souvent démunis.
Toutefois, les données aujourd’hui disponibles montrent que l’état de santé de ces patients s’améliore le plus souvent de façon progressive en quelques mois, grâce à une prise en charge globale et personnalisée, pouvant inclure des traitements symptomatiques, du repos et une réadaptation respiratoire et/ou un réentraînement progressif à l’effort.

Pour aider les praticiens dans leur démarche, la Haute Autorité de Santé (HAS) vient de publier  des réponses rapides
Ces réponses rapides sont complétées par des fiches techniques, dédiées spécifiquement aux symptômes les plus fréquemment rapportés :